L’archipel Vénézuélien, Los Roques, un paradis aux Caraïbes

Pour être seul au monde, dans un cadre paradisiaque,  Los Roques, c’est génial !

 

Chaque île a ses petites particularités mais elles ont toutes en commun des lagons bleu turquoise, des plages  de sable blanc, des colonies d’oiseaux et des récifs coralliens.

L’archipel est protégé, c’est le paradis des oiseaux et les fonds marins sont riches !

Découvrez Los Roques dans le reportage qui suit…

Gran Roqué

C’est l’ile principale de l’archipel et la seule où l’on trouve un village… il est charmant, les ruelles sont en sable, les habitants souriants… C’est pauvre mais propre.

Nous constatons que beaucoup de logements sont des locations de vacances. Ils sont plutôt vides en ce mois d’août, espérons qu’il y ai un peu plus de monde à la pleine saison en début d’année !  les touristes sont majoritairement de riches Vénézuéliens qui arrivent par le petit aérodrome.

Chaque « posada » est aménagée avec raffinement. Les façades sont polychromes mais jamais d’allures criardes.

Ici, pas de problème de sécurité, on se balade à pied et rien ne vient perturber la quiétude ensoleillée de Gran Roque.

3 îlots recommandés

Sarky

L’ile la plus remarquable pour observer la horde de pélicans qui pêchent sans discontinuer dans ses eaux poissonneuses.

Ils s’élèvent dans le ciel pour repérer leur proie et d’un coup « piquent » dans l’eau.

Cayo Carenero

L’île est constituée de 3 îlots qui renferment 2 beaux lagons. L’eau y est superbe, entièrement cernée de mangrove. 

On y trouve une plage minuscule surplombée par un mini cimetière dont les tombes sont recouvertes de coquillages, sans doute le lieu de repos éternel des quelques pêcheurs.

 Dos Mosquises

L’île qu’il ne faut pas manquer ! Quelques cabanes agencées le long de la plage abritent une mission écologique et scientifique qui aide les tortues.

L’équipe sur place nous ouvre les portes de la nursery aux tortues. Nous admirons les pensionnaires qui bénéficient de tous les soins. Les œufs sont récupérés sur la plage au vent. Plusieurs variétés de tortues menacées d’extinction séjournent ici avant d’être relâchées pour une bonne centaine d’années de vie en eau libre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.