L’archipel Vénézuélien, Los Roques, un paradis aux Caraïbes

L’archipel de Los Roques est formé par un ensemble d’îles et d’îlots situés à 180 kilomètres de Caracas, dans la Mer des Caraïbes. C’est une destination touristique du Venezuela.

Si la superficie terrestre de Los Roques n’est que de 40,6 km², le Parc National de l’Archipel fait 211 km², ce qui en fait le plus grand parc maritime d’Amérique Latine avec des récifs coralliens assez bien préservés.
Les passionnés de plongée sous-marine ou de snorkeling y trouveront leurs bonheurs.

Découvrez Los Roques dans le reportage qui suit…

Notre séjour aux Los Roques :
C’est en voilier que nous avons abordé l’archipel LOS Roques. C’est effectivement un paradis pour les « voileux”. Nous avons navigué d’îlot en îlot et rencontré peu d’autres plaisanciers.
On nous avait beaucoup mis en garde sur l’insécurité au Venezuela mais nous n’avons eus aucun problème sur ses iles à l’écart du continent.
La population est accueillante. Côté finances, nous avons payé 50 $ pour l’accès au Parc pour 15 jours maxi + 60 $ pour satisfaire… les douaniers et la garde côtière. Attention tout de même, ces prix semble extrêmement fluctuant !

Nous avons arpenté les plages de sable blanc, désertes, fait beaucoup de snorkeling, pêché de beaux barracudas entre les îles, des moments inoubliables !

Gran Roqué

C’est l’ile principale de l’archipel et la seule où l’on trouve un village… il est charmant, les ruelles sont en sable, les habitants souriants… C’est pauvre mais propre.

Nous constatons que beaucoup de logements sont des locations de vacances. Ils sont plutôt vides en ce mois d’août, espérons qu’il y ai un peu plus de monde à la pleine saison en début d’année !  les touristes sont majoritairement de riches Vénézuéliens qui arrivent par le petit aérodrome.

Chaque “posada” est aménagée avec raffinement. Les façades sont polychromes mais jamais d’allures criardes.

Ici, pas de problème de sécurité, on se balade à pied et rien ne vient perturber la quiétude ensoleillée de Gran Roque.

Visites recommandées

L’archipel compte plus de 50 îles, nous vous conseillons les 3 suivantes :

Sarky 

L’ile la plus remarquable pour observer la horde de pélicans qui pêchent sans discontinuer dans ses eaux poissonneuses.

Ils s’élèvent dans le ciel pour repérer leur proie et d’un coup “piquent” dans l’eau.

Cayo Carenero

L’île est constituée de 3 îlots qui renferment 2 beaux lagons. L’eau y est superbe, entièrement cernée de mangrove. 

On y trouve une plage minuscule surplombée par un mini cimetière dont les tombes sont recouvertes de coquillages, sans doute le lieu de repos éternel des quelques pêcheurs.

 Dos Mosquises

L’île qu’il ne faut pas manquer ! Quelques cabanes agencées le long de la plage abritent une mission écologique et scientifique qui aide les tortues.

L’équipe sur place nous ouvre les portes de la nursery aux tortues. Nous admirons les pensionnaires qui bénéficient de tous les soins. Les œufs sont récupérés sur la plage au vent. Plusieurs variétés de tortues menacées d’extinction séjournent ici avant d’être relâchées pour une bonne centaine d’années de vie en eau libre.

Notre avis sur les Los Roques :

En 1972, Los Roques a été transformé en parc naturel national. Les îles n’ont jamais fait l’objet d’un tourisme de masse et la population est restée faible : 3 100 habitants en 2014. Vous n’y verrez aucun hôtel de luxe défigurés les paysages de rêve.
Je regrette que les autorités n’aient pas pensées à l’installation de bouées pour préserver les fonds marins des dégâts des ancres au lieu d’installer des luminaires à panneaux solaires sur des îles désertes !
L’isolement et le manque d’eau potable ont sans doute joué un rôle important dans la sauvegarde de l’archipel très prisé par les oiseaux dont on recense 92 espèces, par exemple le pélican.
 Chaque île a ses petites particularités mais elles ont toutes en commun des lagons bleu turquoise, des plages de sable blanc, des colonies d’oiseaux, des récifs coralliens, des éponges, des crustacés, des tortues, des poissons et des étoiles de mer.

 Pour être seul au monde, dans un cadre paradisiaque,  Los Roques, c’est génial ! Une destination difficile d’accès et tant mieux, c’est ce qui préserve l’archipel du tourisme de masse.

Etablissement conseillé :​

Une Posada pour boire un verre face à la mer au top et pas cher avec un accueil sympa !

Posada « Bora La Mar »

Bar à LOS ROQUES
Comment se rendre aux Los Roques :

En avion :

Il y a plusieurs compagnies aériennes qui relient le seul aéroport de l’archipel avec Caracas. Une autre liaison aérienne existe sur l’île de Margarita.
Le temps de vol entre Caracas et Los Roques est de 40 minutes. Le petit aéroport, situé sur l’île de Gran Roque (Aeropuerto de Los Roques, LRV), est minuscule, la piste ne mesurant que 1000 mètres, les vols se font avec de petits avions d’une capacité de 46 personnes au maximum.
En venant d’Europe ou d’autres villes dAmérique, il faut faire escale à Caracas avant de prendre un de ces petits avions reliant l’archipel.
Par la mer :
En bateaux privés, les navigateurs arrivent principalement de la Martinique et des Grenadines. 
A Puerto La Cruz au, il est possible de louer un voilier pour se rendre à Los Roques, mais sachez que les prix sont généralement assez élevés.

Les autres iles populaires de Los Roques

Parmi les îles les plus populaires de Los Roques on citera les Cayos de Francisquí avec les belles plages de sable blanc et une piscine naturelle devant la barrière de corail avec ses coraux et sa vièrge en bronze à 4/5 m de profondeur.
Cayo Bequevé  se compose de deux îlots qui vous donneront l’impression d’être dans une île déserte. 
Cayo Nordisquí possède des plages spectaculaires et c’est une île très appréciée des véliplanchistes.
Cayo Lanquí est une des plus grandes îles de l’archipel et une des plus visitées en raison de la beauté de ses plages.
Cayo Espenquí est connue pour sa lagune centrale aux eaux transparentes et sa forêt de mangrove qui attire les mouettes et les pélicans.
Sur Cayo Crasquí diverses activités nautiques comme le kayak, la voile, la planche à voile, le snorkeling, la plongée sous marine.
Cayo de agua est nommée ainsi car c’est une des rares îles où l’on trouvera des puits d’eau douce. Elle possède comme la plupart des autres îles de magnifiques plages de sable blanc.
Cayo Selesquí attire les amateurs de snorkeling . C’est aussi une des îles les plus peuplées par les oiseaux marins.
Cayo Pirata est une des rares îles habitées par les pêcheurs. Elle est reliée par un petit cordon de sable à Cayo Madisquí qui est très populaire en raison de la présence d’une belle lagune.
Cayo Sal est une des îles les plus éloignées mais qui intéressera les passionnés d’archéologie puisqu’on y a découvert des fragments d’objets provenant de civilisations précolombiennes.
Cayo Grande est comme son nom l’indique la plus grande île de l’archipel avec une superficie de 15 km², mais c’est cependant une des îles les moins connues car son accès est contrôlé puisqu’elle se trouve dans une “Zone de Protection Intégrale”.
4.5/5

Liens externes sur Los Roques

Suivez-nous sur les réseaux sociaux