Le tourisme est le premier business du monde avec la facilité de voyager et l’augmentation constante du nombre de voyageurs ; il est devenu nécessaire de penser le tourisme autrement et de le rendre plus responsable, car les conséquences d’un tourisme de masse incontrôlé peuvent être dévastatrices pour l’environnement.
Le tourisme responsable s’oppose au tourisme de masse avec plusieurs formes de pratiques touristiques alternatifs comme le tourisme durable qui préserve à long terme les ressources naturelles, culturelles et sociales ou le tourisme participatif une rencontre authentique entre les voyageurs et les populations locales.

En quoi consiste le tourisme responsable :
La philosophie du tourisme responsable consiste en un voyage qui ne se consomme pas car les lieux que vous visitez ne sont pas des produits. Un voyage, ça se vit, c’est une expérience unique et libre.
Le tourisme responsable met en avant un pays, une culture, des hommes et des femmes pour qui les revenus du tourisme peuvent être une véritable source de revenus pour exister. De nombreux opérateurs proposent ce genre de voyage. Certains pour en faire une pure opération marketing, d’autres comme une vraie démarche de progrès. La création de communautés liées à l’émergence des réseaux sociaux ont permis de partager des expériences et d’échanger sur des préoccupations communes. Un ensemble d’initiatives locales ou internationales illustre le concept de tourisme participatif où le sens de l’hospitalité, la recherche d’authenticité et le contact humain occupent une place primordiale. De nouveaux mots ou sigles sont apparus pour désigner ces nouvelles formes de tourisme : Couchsurfing, Greeters, Wwoofing, Géocaching, Repas chez l’habitant, échange d’appartement ou d’hospitalité, etc.

Quelles sont les actions concrètes pour voyager responsables ? :
Pour voyager responsable, toute initiative, même minime est bonne à prendre : choisissez par exemple un logement chez l’habitant où vous pourrez partager le quotidien de la population et découvrir son mode de vie, veillez à ne jamais laisser de déchets derrière vous, informez vous et lisez quelques guides avant de partir pour avoir une idée des coutumes sur place, ce qui vous permettra d’adapter votre comportement pour ne pas brusquer les locaux.
Optez pour des activités sportives respectueuses de la nature comme la randonnée pédestre ou équestre, la plongée sous-marine en veillant à ne toucher à rien sous l’eau, le vélo, qui permet de se déplacer lentement et donc de profiter sans polluer…

Voyager responsable, c’est avant tout un état d’esprit et un comportement à adapter même dans les pays qui ne se sont pas encore ouverts à cette forme de tourisme. Il faut se montrer exemplaire et patient, gageons que toutes les destinations adoptent tôt ou tard le tourisme responsable et qu’il ne soit plus une branche minoritaire du tourisme, mais bel et bien un comportement généralisé inhérent à chaque voyageur.

Quelles sont vos réflexions sur le tourisme vert, l’écotourisme  et le tourisme durable ou responsable ? Partagez avec nous vos commentaires !

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu