Nord est Sardaigne, quelques perles naturelles perdues dans une région trop bâtie

La Sardaigne est riche en paysages qui montrent des visages bien différents en fonction de l’endroit où l’on se trouve. Ainsi, tout au nord de l’île siège la fameuse ville de Santa Teresa di Gallura.

Au loin, les falaises de Bonifacio se détachent, une crique aux falaises abruptes sert de plage à la ville perchée sur son nid d’aigle et surveillée par une antique tour génoise.
La Corse étant à quelques miles nautiques de là, Bonifacio et Santa Teresa di Gallura ont un long passé commun, l’espace les séparant étant une passe important en Méditerranée un endroit que les bateaux redoutes par mauvais temps.

Le problème de Santa Teresa Gallura, c’est qu’elle est un petit phare de verdure perdu dans une foule de régions atrocement bâties.
Évitez Porto Rotondo, c’est un bourg dénué de charme, évitez Porto Cervo, c’est à pleurer.
De même, évitez Olbia dont le cœur ne vaut rien. Dans cette région, on alterne portions brutes car inaccessibles et non constructibles et gigantesques résidences avec de temps à autre un village pour privilégier fortunés du continent.