St Barthélémy, dit st Barth pour les intimes, est une petite ile paradisiaque, réputé domaine des plus riches.
Ce petit bout de terre aride est la plus petite île des Antilles françaises, une véritable perle des Caraïbes.
Dans cette vidéo, nous allons faire le tour de cette destination d’exception.

St Barth est surtout connue pour ses milliardaires, ses riches villas, ses restaurants et son atmosphère très VIP mais, derrière le luxe des hôtels, se cache une nature singulière et protégée.

À l’origine, des colons Bretons et Normands s’y installent pour vivre de la pêche et de l’agriculture. Encore aujourd’hui, plus de 80% de la population résidente (9 000 habitants) est blanche et d’origine de l’ouest de la France.
Alternativement française, anglaise puis suédoise, elle redevient Française sous Louis XIV.
C’est un port franc exonéré de douanes et de taxes. En 1957, le milliardaire américain Rockefeller découvre l’île et enclenche la mode touristique qui ne l’a pas quittée depuis.

TRANSPORT :
Pour parcourir l’île en toute liberté, vous pouvez choisir entre une moto ou  un quad, ou pour le fun, comme nous, louer une « Mini Moke », le véhicule emblématique de St Barth. Il faut savoir qu’il n’y a pas de transport en commun à Saint Barthelémy.

GUSTAVIA LA CAPITALE :
La capitale Gustavia est plutôt un grand village qu’une ville.
Son port de plaisance, aux embarcations très haut de gamme, est entouré de maisons de style antillais.
Les rues respirent l’authenticité des Caraïbes avec un petit air de ville française sous les tropiques.
Les commerces sont surtout composés d’une grande quantité de boutiques de luxe, normal : on est à ST Barth !

« Le carnaval des animaux » de Bjorn Okholm Skaarup :
Dans le jardin, à l’arrière de l’hôtel de la communauté, se trouve une série de statues en bronze. C’est l’œuvre d’un artiste Danois dont le talent et l’ humour plaisent autant aux adultes qu’aux enfants !

L’ANSE DU COLOMBIER :
Pour apprécier St Barth, il faut aller à la rencontre des parties sauvages de l’île.
L’anse du Colombier en est un parfait exemple. Cette plage de sable blond est d’autant plus agréable qu’elle est abritée et peu fréquentée.
Il faut dire qu’on n’y accède qu’à pied ou en bateaux !
Je vous recommande de vous lever tôt pour suivre le sentier du littoral qui relie la crique au village de Flamand.
Un moment magique en immersion dans cette nature magnifique en compagnie des cabris et des tortues.

Les amateurs de plages apprécieront également l’anse du gouverneur, Petite Anse et Grande Anse dont les plages sont peu touristiques.

SAINT JEAN ET LORIENT :
Le village de Saint-Jean est bordé d’une magnifique baie aux eaux turquoises avec ses habitations, les pieds dans l’eau, c’est l’endroit le plus touristique.
À Lorient, les fans de l’icône du rock français (Johnny Hallyday,) ne manqueront pas de se recueillir sur la tombe du chanteur, une dernière demeure au soleil pour cet artiste d’exception !

NOTRE AVIS SUR ST BARTH :

Au-delà du « clinquant », Saint-Barth a encore une virginité à faire valoir
Les habitants ont choisi de préserver leur île en limitant le nombre des privilégiés dont les villas n’ont pas le droit de dépasser la hauteur d’un palmier.
La volonté d’un environnement protégé s’affiche clairement comme l’indique la présence de cendriers en canettes recyclées.

Malgré son isolement et ses prix élevés , St Bath reste accessible à tous, au moins pour un court séjour.
L’archipel, en plus d’être un rocher pour milliardaires, possède une nature intacte et ses plages sont pratiquement toutes accessibles au public.

Nous sommes vraiment tombés sous le charme de cette « petite France » des Caraïbes, une île idyllique qui prône un tourisme  intimiste.

Autres publications sur les Caraïbes

Laisser un commentaire