Ces dernières décennies le tourisme s’est beaucoup développé dans certains pays comme la Thaïlande ou plus près de nous l’Espagne.
Mais quels sont les pays les moins touristiques du monde ?

Un article très intéressant de Lonely planet nous propose un panel de  destinations  en dehors des sentiers battus délaissées des touristes Et qui pourtant mériteraient d’être connu.
Des pays accessibles même s’ils sont plutôt réservés à ceux qui recherchent l’aventure.
Voici notre Top 5 des pays peu touristiques, les destinations que nous avons retenues sur les 10 proposés.

 

1. Suriname, Destination peu connu d’ Amérique du Sud
Plus petit État d’Amérique du Sud, le SURINAME est situé au nord du Brésil, en pleine jungle amazonienne. L’ancienne « Guyane néerlandaise » est presque entièrement recouverte de forêts et de fleuves. Dans ce pays les cultures indiennes se mêlent aux influences britannique, hollandaise, chinoise, indienne et indonésienne.
Les réserves naturelles sont les joyaux du Suriname (quoique les infrastructures soient déficientes). Celles de Raleighvallen et de Brownsberg sont réputées pour l’abondance de leurs oiseaux. À la frontière de la Guyana tout aussi méconnue,
Au Suriname, la nature quasi vierge et la richesse culturelle vous feront passer un séjour inoubliable.

suriname

2. le Togo, un pays d’Afrique qui a beaucoup à offrir
Si vous aimez l’Afrique, le Togo vous séduira. C’est le plus petit État francophone de l’Afrique de l’Ouest.
Lomé, sa capitale, déroule ses plages et ses palmiers face à l’océan Atlantique, mais derrière elle s’étendent des paysages variés, de profondes vallées en hauts sommets bordés ensuite par la savane. Le Togo est d’une richesse telle que vous y trouverez forcément votre bonheur d’autant qu’ une situation politique stable en fait un pays relativement sûr.

Togo

3. São Tomé et Príncipe
Envie d’Antilles à deux pas des côtes africaines ? Rêve exaucé : paisibles et peu fréquentées, Voici deux îles de São Tomé et Príncipe qui forment le plus petit des États africains. Rares sont ceux qui les connaissent, plus encore ceux qui les visitent, mais leurs charmes sont un secret de moins en moins bien gardé. Et pour cause : plages désertes à perte de vue, eaux cristallines, sommets déchiquetés et forêts tropicales. Ajouter à cela un mode de vie décontracté.

sao-tome

4. L’Albanie, une beauté sauvage

Ce qui fait le charme de l’Albanie c’est son authenticité. Et l’une des choses qui fait son authenticité est le peu d’infrastructures touristiques dont elle dispose. Vous ne trouverez que peu d’hôtels adaptés au tourisme de masse comme ceux qu’on peut trouver à Dubrovnik.Mais l’amabilité de la population albanaise transforme le touriste en un voyageur obligé de s’immerger dans le pays.
L’Albanie est occupée aux trois quarts par une chaîne de montagnes escarpées que longe une étroite plaine côtière. À Tirana, la capitale, les anciens monolithes de béton de l’ère communiste ont été repeints de couleurs gaies, les rues sont chaotiques et les bars ne désemplissent pas. Si Durrěs, sur la mer Adriatique, fait figure de station balnéaire classique, la “Riviera albanaise”, plus au sud, sur la côte ionienne, vous étonnera par ses superbes plages et paysages sauvages.
Les montagnes albanaises ne manquent pas non plus d’attraits comme en témoignent les sept lacs de Lura, dans des cirques glaciaires, ou la citadelle de Berat.

albanie

5. la Biélorussie, une destination historique

Malgré sa position clé entre Moscou et le reste de l’Europe, la Biélorussie reste dédaignée des touristes.

 La dernière dictature d’Europe est l’endroit idéal pour plonger dans le monde soviétique : sa capitale, Minsk, fut quasi rasée pendant la Seconde Guerre mondiale et rebâtie dans le plus pur style stalinien. Pour des beautés naturelles, direction le parc national Belovezhskaya, à cheval sur la frontière polonaise : la plus grande forêt primaire d’Europe abrite des bisons d’Europe, les plus grands mammifères du Vieux Continent.

Ancienne province de l’Union Soviétique, la BIÉLORUSSIE (ou Bélarus) a acquis son indépendance en juillet 1990. La Biélorussie porte des cicatrices datant de la Seconde guerre mondiale et reste marquée par les nombreuses années de dictature communiste. Certains vestiges religieux biélorusses ont néanmoins pu être préservés, notamment dans la ville de Grodno. La Biélorussie est aujourd’hui un pays fermé, peu ouvert au tourisme et relativement difficile d’accès. Les paysages et la culture orthodoxe en font toutefois un pays intéressant.

bielorussie

Sources :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.