Alors que certains sites préservent leur richesse depuis toujours, comme les îles Galápagos, d’autres se réveillent, créant la surprise. Oui, vous n’êtes plus les bienvenus partout, certains pays mettent en place des restrictions pour limiter le nombre de touristes, trop nombreux ou trop bruyants !

Objectif : Préserver le patrimoine culturel ou naturel bien sûr, mais aussi parfois faire plaisir aux locaux.
Pour cela, tous les moyens sont bons ! Taxe de séjour, limitation du nombre de visiteurs, promotion d’hébergements excentrés ou de lieux peu touristiques, entre autres.
Plusieurs sites dans le monde ne souhaitent plus accueillir les touristes à bras ouverts. Voici quelques exemples d’endroits qui ont décidé de se protéger du tourisme avant qu’il ne soit trop tard…

La Thaïlande semble se réveiller aux dégâts que pourrait causer le tourisme sur ses paysages. A partir du 15 octobre 2016, vous ne pourrez plus faire “bronzette” sur l’île de Koh Tachai. Une pause bien méritée pour ce site naturel qui risque des dommages irréversibles si le nombre de visiteurs n’est pas freiné.

taillande
La ville d’Amsterdam se sent submergée par la vague de touristes qui déferle sur ses canaux chaque année (pas moins de 17 millions en 2015).
Amsterdam

Grenade, la cité Andalouse, reste très prisée… cependant la visite de l’Alhambra est limitée à 7 000 personnes par jour… à vous de réserver suffisamment à l’avance.

grenade

Le nombre de visiteurs dans le monde continue d’augmenter avec les voyageurs asiatiques et russes qui s’ajoute aux européens et aux américains.

Les voyageurs qui se sentent concernés par la protection des plus beaux endroits de notre planète comprendront que ses mesures de limitations vont dans le bon sens.
Et vous qu’en pensez vous ?