La culture du Flamenco, Histoire et origines

Le flamenco est une danse, considérée par certains comme un véritable art, pas un vulgaire folklore. Il est même classé Patrimoine Culturel Immateriel de l’Humanité par l’Unesco depuis 2012.
Le flamenco comprend une danse, le baile. Mais c’est aussi un chant, le cante, et un accompagnement musical, le toque.
Le flamenco assimilé les rythmes des chants et musiques des populations noires d’esclaves qui arrivées dans le port de Cadix.
On ne sait pas vraiment quand et comment a été inventé le flamenco. Ce que l’on sait c’est que c’est de l’influence des cultures arabes, juives et andalouses du sud de l’Espagne qu’il est né, porté par des populations gitanes.
À l’origine, le flamenco consistait en un chant sans accompagnement (cante). Puis la guitare est apparue comme accompagnement (toque), comme les mains (palmas) et la danse (baile). La guitare et la danse s’expriment désormais souvent seules, bien que le chant soit toujours considéré comme le cœur de la tradition, un chant qui crie la tristesse de l’exil, une musique qui appelle à la résistance face à l’oppression, et une danse passionnée. D’ailleurs, pour avoir l’allure d’un danseur de flamenco, il faut se tenir droit et fier, épaules vers l’arrière et torse bombé.
Mais cette danse est bien plus complexe qu’il n’y paraît, elle répond à ses propres codes, sa propre grammaire. Ici, des bases classiques sont inutiles. Ce qu’il faut avant tout, c’est entendre le toque, savoir le décoder.

Le rythme est sans doute la caractéristique la plus importante pour distinguer les différentes formes du flamenco. Les pièces sont composées de plusieurs « phrases » dont la sensation intense, rythmique est définie par la forme principale du morceau. Certaines formes sont chantées sans accompagnement, alors que d’autres utilisent une guitare, voire un autre accompagnement. Certaines formes ne s’expriment que par la danse. En outre certaines danses ou chants sont traditionnellement le privilège des hommes, et d’autres sont réservés aux femmes.

A l’origine il n’existait que le chant du flamenco (appelé « cante »). Puis sont apparus les claquements de mains (« palmas »), la danse (« baile ») et la musique (« toque »).Le flamenco ne s’est réellement développé que vers 1800, lorsque les andalous ont commencé à se réunir dans des lieux publics, pour partager chant et danse. Les évènements politiques qui ont suivi ont donné lieu à la création de nouvelles danses et chansons

C’est une danse exigeante, qui nécessite beaucoup de pratique et une grande sensibilité. Elle ne ressembles en rien aux danses académiques que nous connaissons, pas plus que la musique, ponctuée de contre-temps.

En résumé, la danse et la musique flamenco constitue un univers à part entière, mystérieux et envoûtant, Ce qui aimes l’expression corporelle et les rythmes hispaniques ne serons pas déçue par le flamenco !