Guide de visite sur Cagliari et du sud Sardaigne

La régions du sud Sardaigne est absolument sublime et en plus elle reste sauvage et préservée. Les gens parlent toujours du nord de la Sardaigne, certe c’est beau mais il faut aller au sud voir ses cotes sont sauvages et préservées. Il y a des superbes balades à faire dans les “garrigues” qui surplombent les immenses falaises avec une vue magnifique sur la mer !

Cette vidéo vous guide dans la visite du sud Sardaigne,
un  circuit qui nous conduit de  San Anticio à Villasumus en passant par Cagliari.

Un circuit est un excellent moyen de découvrir la Sardaigne.
Nous avons parcouru la côte sud de l’ile qui est vraiment sauvage, un vrai régal pour les yeux, les criques sont magnifiques, le spectacle est permanent et chaque détour de route mérite une photo.
 Cagliari dépasse très largement les clichés de carte postale des villes méditerranéennes. Il faut parcourir la ville et palper l’histoire des bâtiments qui la façonnent. Les amoureux d’architecture et d’histoire seront ravis de découvrir l’identité de cette cité millénaire.
La Sardaigne est une terre de bergers, à la fierté légendaire, l’île recèle de nombreuses ruines archéologiques et d’églises romanes, gothiques ou baroques qui témoignent de son riche héritage historique.
Connaître l’Italie ne signifie pas connaître la Sardaigne. Rattachée tardivement à la péninsule, l’île a conservé de forts particularismes, à commencer par sa langue, le sarde et l’empreinte des civilisations qui s’y sont succédé, une culture plusieurs fois millénaire.

Dans le sud Sardaigne, derrière l’image dorée d’une ile de vacances aux plages remarquables se cache une région riche de ses traditions et de sa nature.
Ce circuit nous conduira à Villasimus, Teulada, San Antioco… Lors de cette ballade, vous verrez que cette Ile aux côtes sauvages et préservées ressemble beaucoup à sa voisine la Corse. On commence de suite par la côte sud ouest appelle ici la Costa del Sud.
Depuis Cagliari, nous avons fait ce circuit en bateau et en mini moto. De Pula à Teulada, les paysages sont exceptionnels et encore miraculeusement préservés.
Tout le littoral est bordé de tours de guet espagnoles. Les baies et les criques sont appréciées par les navigateurs et les petits bateaux viennent y jeter l’ancre pour la journée.
Un des secteurs qui nous a le plus séduit se situe au niveau de Teulada. On y rencontre des pêcheurs dont les pratiques semblent hors du temps. Cette région est tellement sauvage qu’on peut y croiser même des animaux en liberté !!
Nous laissons la moto pour le bateau pour continuer notre virée vers l’ ile de Sant’Antioco.
Il faut savoir que cette presqu’ile est reliée à la Sardaigne par un pont qui a l’époque romaine existait déjà.
La ville principale de Sant Antioco abrite un petit port de pêche. C’est une ville étendue dont la partie la plus ancienne est la ville haute avec sa cathédrale et ses catacombes réputés.
Sant’Antioco n’a rien d’exceptionnel, mais bénéficie d’une atmosphère traditionnelle typiquement sarde.
Dans la deuxième commune de l’ile Calasetta , quelques passionnés font encore vivre la pêche traditionnelle.
Cette Ville est relativement récente puisqu’elle a été créée en 1769 par d’anciens habitants de Tabarka en Tunisie dont on retrouve l’influence dans les constructions la couleur blanche.
Touche supplémentaire d’authenticité, dans le port on trouve des barques traditionnelles parfaitement entretenues.
À l’est de Cagliari, se trouve Villasimus cette petite ville est devenue avec sa marina une station balnéaire prisée.
Le secteur bénéficie des plus belles plages de Sardaigne. Comme celle de Stagno Notteri qui côtoie un étang salé, domaine des flamants roses.

Voici LA COSTA VERDI dont le nom est dû à la verdure de son maquis. Cette côte est bordée de petites plages spectaculaires qui ne sont accessibles que par des chemins de terre peu praticables.
Les constructions récentes ont été pensées pour se noyer dans le décor… espérons que cela continuera dans les années à venir.
 

La visite de Cagliari l’ incontournable.

C’est en compagnie de bateaux de courses que nous arrivons dans le port pour quelques jours dans la cité millénaire.
Nous accostons à la marina di sole, petit port privé ou il y règne une ambiance atypique et pleine de charme.
La ville se dresse sur plusieurs collines où sont réparties les différents quartiers.
Notre première visite nous conduit vers le centre actuel. C’est un lieu riche en patrimoine avec ses bâtisses colorées aux volets conçus pour se protéger de la chaleur.
La ville est vaste et il y a toujours un endroit avec des restaurants pour une pause gastronomique… nous avons pu apprécier d’excellentes pizzas et je n’ai pas pu résister aux réputées glaces italiennes.
Une ballade de nuit offre un autre regard sur cette ville où différentes époques architecturales se mélangent pour le plus grand plaisir des yeux.
Le jour suivant, en marchant vers la ville haute, nous découvrons un quartier rempli des dessins variés et colorés… une ruelle a parcourir si vous aimez les graffitis.

Le quartier du Castello est le cœur de la cité,un véritable décor moyenâgeux dont les fortifications semblent veillées sur la ville.
Pendant des siècles, il était le lieu de résidence des pouvoirs. Pour apprécier ce riche patrimoine, promenez-vous à pied dans ce labyrinthe fait de tours et de palais.
La Cathédrale fait partie des pièces maîtresses, sa décoration intérieure est riche et en parfait état.
C’est dans ce quartier que se trouvent les plus beaux musées. Nous avons visité celui de la municipalité qui présente une très belle collection de sculptures et de tableaux d’artistes sardes. L’extérieur des remparts constitue également une belle ballade avec une superbe perspective sur ce qu’on appelle ici la baie des anges.
En bas de la ville, la grande avenue très fréquentée de la via Roma est bordée de boutiques d’artisans et de cafés… elle donne sur la marina avec ses quais d’honneur où séjournent les plus beaux bateaux.
Si vous souhaitez faire une visite originale, orientez vous vers le réputé cimetière monumental de Bonaria, une véritable galerie d’art à ciel ouvert.
Cette capitale de la Sardaigne est pleine de charme et d’authenticité, on s’y sent immédiatement à l’aise et à chaque coin de rue, on rencontre des trésors chargés d’histoire. C’est une cité vivante et pas uniquement une ville-musée destinée au touriste, c’est d’ailleurs ce qui fait tout son intérêt et son charme.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.