Essaouira, une cité au patrimoine unique au Maroc

Essaouira est un port de pêche très actif et ses remparts lui donnent des allures de repaire de corsaires.

Si on on oublie un instant la population, on pourrait se croire à St Malo, en Bretagne, tellement les fortifications se ressemblent ! découvrez cette cité Marocaine au patrimoine unique dans ce reportage.

A Essaouira, l’atmosphère est incroyable ! ça grouille de toute part comme au marché aux poissons où les pêcheurs vendent directement aux consommateurs.

A l’ombre des chalutiers au sec, dans une bonne ambiance, on déjeune en famille ou entre amis.
Un peu plus loin, les jeunes considèrent le port un peu comme une piscine et y plongent joyeusement.

Marché aux poissons
Barques de pêche
Le souk

Au coeur de la médina, on se « balade » à pied… elle a été classée par l’Unesco, ce qui a permis le financement de belles restaurations.

Les boutiques des rues commerçantes proposent beaucoup d’articles pour les touristes : artisanat du bois, bibelots, céramiques et tapis… on y trouve même des épices aux vertus un peu particulières !

Il reste tout de même des commerces plus traditionnels où les locaux, comme les touristes, profitent, entre autres, des figues de barbaries ou des pâtisseries orientales.

La promenade le long des remparts est l’un des incontournables d’Essaouira… c’est l’occasion de faire de jolies photos tout en profitant des vues sur la ville.

Au fil du temps, les artistes d’Essaouira, influencés dans les années 70 par l’afflux des occidentaux, ont développé un style naïf bien particulier, on trouvent leurs toiles dans les galeries et les boutiques de la ville.
La lumière et la beauté de la ville ont inspiré toute une génération d’artistes et même, si la population augmente en été, Essaouira a su conserver son caractère, les touristes lui préférant Agadir pour son climat plus tempéré.
La ville est pleine de vie, le port de pêche, les remparts, comme la médina, sont autant fréquentés par les habitants que par les touristes.
Nous y avons fait escale au mois d’août, mais je pense que l’hiver est la saison la plus propice pour découvrir Essaouira lorsque le vent « hurle » et que les vagues s’écrasent sur les remparts.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.