La baie du Mont Saint Michel, un paysage changeant

Partout où votre regard se pose, il vous confirme que la baie du Mont Saint Michel est une merveille. Les sables, les herbus, la mer, le ciel se partagent l’horizon. La lumière joue avec les éléments, dans un paysage changeant où se reflète le Mont Saint Michel.

Au milieu de la baie du Mont Saint-Michel, le littoral, s’étirant sur de longues plages à l’ouest, devient plus sauvage en mettant le cap sur la pointe du Grouin. Cette succession de sable, de grèves spongieuses, d’herbus où pâturent les moutons, ménage d’agréables promenades et de superbes panoramas.
Emergeant de champs de sable, des lignes de pieux  sont le lieu d’élevage des moules de bouchot avec cette technique introduite en 1954 et un milieu particulièrement favorable, le Vivier est devenu le premier port mytilicole de France.

Evitez de vous aventurer seul loin dans la baie. Quand la marée monte, l’eau avance à la vitesse d’un homme marchant à bon pas et des courants peuvent parfois vous encercler.

Le Mont a retrouvé son caractère maritime

Les travaux de rétablissement du caractère maritime du Mont-Saint-Michel auront duré dix ans pour s’achever en 2015, offrant un nouveau visage à ce site unique. C’est une nouvelle page de l’histoire du Mont qui se tourne. Si rien n’avait été entrepris, à l’horizon 2040, le Mont-Saint-Michel aurait été entouré de prés salés. Or, c’est l’environnement maritime qui avait déterminé le choix des moines du Moyen Âge de s’installer à cet endroit précis et d’y bâtir ce qui allait devenir l’un des plus extraordinaires édifices de l’architecture religieuse.

 Grandes marées : quand le Mont redevient une île !

La baie du Mont-Saint-Michel* est le théâtre des plus grandes marées d’Europe continentale. Venez assister aux grandes marées et admirez le spectacle que vous offre la nature ! Certains jours de l’année se prêtent plus à l’observation de ce phénomène. Dès que le coefficient de marée dépasse 110, le Mont redevient une île, l’espace de quelques heures. L’eau vient recouvrir le gué submersible. Le rocher est alors coupé de ses accès. Afin d’observer le phénomène de la marée montante et l’arrivée du mascaret, il est conseillé d’être présent 2 heures avant l’horaire de pleine mer. Observez le phénomène depuis le Mont, les remparts.